Sur le bout des langues: Les Suisses parlent mieux que les Français

Sur le bout des langues - Pourquoi les Suisses parlent mieux que les Français
Sur le bout des langues - Les Suisses parlent mieux que les Français Culture / 3 min. / hier à 08:30
L'accent des Suisses et des Belges qui fait s'esclaffer les Français, n’est pas une dérive disgracieuse empreinte de ruralité, mais c’est la manière de parler des plus illustres de leurs ancêtres. Décryptage avec la chronique linguistique animée d'Anna Lietti.

Frédéric Chopin jouait-il du "piano" ou du "pianot"? En effet, Chopin jouait du "pianot". A Paris, où le grand compositeur romantique faisait un tabac vers 1830, le mot "piano" se prononçait avec un o final ouvert: "pianot". Comme "abricot", "cacao" et tous les mots qui se terminent par les lettres "o", "ot", "op".

C’est la prononciation d’origine, garantie historique. Elle correspond à la différence orthographique entre "peau" et "pot", "maux" et "mot", "seau" et "sot".

Cette prononciation a disparu d'abord à Paris, mais elle était encore présente sur une bonne partie du territoire français en 1940. Aujourd’hui, elle ne subsiste qu’en Suisse, en Belgique et en Franche-Comté.

Y'en a point comme nous

La drôle de prononciation qui fait s'esclaffer les Français n’est donc pas une dérive disgracieuse empreinte de ruralité, mais c’est la manière de parler des plus illustres de leurs ancêtres.

Lesquels faisaient également la distinction, toujours en vigueur en Suisse et en Belgique, entre "pâte" et "patte", "ami" et "amie", "brun" et "brin".

De là à affirmer que les Suisses et les Belges parlent mieux que les Français, il n’y a qu’un pas.

Système vocalique riche

C'est Mathieu Avanzi qui le franchit, linguiste spécialiste des français régionaux. Il explique que les Belges et les Suisses ont l’avantage d’avoir conservé un système vocalique plus riche que les Français.

Il l’a remarqué dans ses pérégrinations universitaires, en France, en Suisse et en Belgique: les étudiants suisses et belges, dit-il, ont souvent une meilleure orthographe.

Anna Lietti/mcc