Plus d'un quart des diplomates russes accrédités en Suisse sont des espions, d'après une évaluation confidentielle réalisée pour le Conseil fédéral, à laquelle Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung ont eu accès.

Dans son dernier rapport de sécurité, le Conseil fédéral mettait déjà en garde contre cette situation, sans toutefois nommer de pays en particulier.

L'enquête des deux hebdomadaires montre qu'il s'agissait de la Russie. Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) a dénombré les agents de renseignement russes munis de passeports diplomatiques, indique Le Matin Dimanche.

Nombreux délégués du Kremlin à Genève

Les diplomates russes et le personnel accrédités se répartissent entre l'ambassade de Berne et les consulats de Zurich, Lausanne et Genève. Mais l'essentiel des activités de renseignement a traditionnellement lieu à Genève. On y trouve évidemment beaucoup plus de délégués du Kremlin qu'à Berne, précise Le Matin Dimanche.

Plusieurs opérations d'espionnage russe se sont déroulées en Suisse ces derniers mois, visant notamment le laboratoire de Spiez et de l'agence mondiale antidopage.

>> L'interview de Jacques Baud, ancien consultant en renseignements