Olivia Giussoni

Spécialiste communication et publicité

Olivia Giussoni est la fondatrice de Synapse Lab, une société de conseils et formation dont le but est d’aider les entreprises, notamment dans l’élaboration de leurs stratégies de communication ou stratégies média, analyses de cibles, analyses de concurrence et mise en place de leurs campagnes publicitaires. 

Passionnée par les divers aspects de la communication et des médias et forte d’une expérience de près de quinze ans dans ces domaines, elle a longtemps occupé des postes de direction dans des régies publicitaires ou en agence média. Titulaire d’un Master en Langue et Civilisation allemande ainsi que d’un Postgrade en Marketing & Communication, elle est aussi intervenante de cours et experte au Brevet Fédéral pour les Spécialistes en Communication.

Lire la suite
13 Avril 2018

La Suisse, ce pays de Presse

chiffres d’audience de la REMP (Recherche en Media et Publicité) et de Net Metrix SA, qui parassent 2 fois par année viennent d’être publiés.

Cette étude Audience Totale donne les taux de pénétration des titres de Presse et des offres digitales d’une marque de média. Elle renseigne ainsi sur les utilisateurs exclusifs d’un titre de presse, sur les utilisateurs exclusifs de l’offre Web dudit titre ainsi que sur les utilisateurs doubles.

Cette publication est le moment à la fois attendu et redouté par les professionnels du domaine.

En effet, comme le bulletin de notes des étudiants, elle émet un classement en indiquant qui gagne et qui perd du lectorat et forcément ces informations vont avoir une incidence sur les arguments de commercialisation des espaces publicitaires de chaque titre.

Mais commençons par le commencement. Historiquement la Suisse est un pays de Presse. Elle compte plus de 2'000 titres (toutes régions, toutes langues et tous types de presse confondus), ce qui est conséquent pour un si « petit pays ».  

Le marché est dominé par l’éditeur Tamedia dont le chiffre d’affaires est le plus important devant Ringier, NZZ Media Group, AZ Medien, So Media et Basler Zeitung Medien. 

Et si la Presse est en perte de vitesse, les dépenses publicitaires brutes en Suisse représentent encore la plus grande partie des investissements totaux avec 33% de ceux-ci.

Pour revenir à l’étude, sur le plan méthodologique, l’univers est composé de la population résidant en Suisse ainsi que dans la Principauté du Lichtenstein, âgée de 14 ans et plus. La mesure de l’audience se fait par région linguistique et la récolte des données est effectuée sur la base d’interviews en ligne assistées par ordinateur (CAWI) ainsi que sur la base d’interviews téléphoniques (CATI).

Et les résultats de cette publication montrent que les titres régionaux, Le Nouvelliste, Le Journal du Jura ainsi que La Liberté et La Gruyère voient leur lectorat augmenter.

La consommation de la presse gratuite est toujours fortement appréciée avec notamment le 20Minutes. Le journal Le Temps gagne également des lecteurs tout comme les titres des distributeurs Coop (Coopération) et Migros (Migros Magazine) ou le magazine des 50 ans et plus Générations.

Du côté alémanique c’est la presse économique qui tire son épingle du jeu avec une augmentation du lectorat pour Bilanz, Finanz & Wirtschaft, K-Geld ainsi que Handelszeitung.

On notera également que pour nombre de titres, le lectorat semble se diriger de plus en plus sur les offres Web. La transformation digitale des titres de presse est bel et bien en marche et doit se peaufiner si les titres veulent compenser leur perte d’audience par une augmentation de leur audience digitale. 

Mais la consommation de la Presse sur le Web ne se faisant pas de la même manière que sur papier, il y a fort à parier que tous les titres ont encore pas mal de pain sur la planche pour repenser ou étoffer leurs offres digitales mais aussi pour fidéliser leur lectorat habituel et bien entendu essayer de séduire des lecteurs des autres titres.

Le chemin est encore long mais contrairement à ce que certains détracteurs veulent bien dire, la presse n’est pas morte. Et gardons en tête cette citation de Corneille dans le Cid « à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ».

Je vous souhaite de bonnes lectures, de presse suisse bien entendu.