Fret ferroviaire : Marseille et Le Havre unis pour desservir la Suisse

 
Économie - Mer - Fret ferroviaire : Marseille et Le Havre unis pour desservir la Suisse

Les professionnels du transport et de la logistique rêvaient de navettes ferroviaires pour assurer la desserte de la Suisse romande depuis Marseille et Le Havre : les deux ports l’ont fait en association avec l’opérateur de transport combiné Naviland Cargo. Le résultat se traduira par la mise en œuvre, à compter de la mi-mars, d’une navette ferroviaire qui reliera, trois fois par semaine, chacun des deux grands ports, ainsi que le terminal de Chavornay, près de Lausanne. Le point central de ralliement et de répartition (infographie) étant le terminal de Dijon-Gevrey en Bourgogne. 

La démarche, innovante, va permettre de répondre aux ambitions de chacun des ports et notamment de l’alliance Haropa (elle regroupe les ports du Havre, de Rouen et de Paris Seine), qui doivent étendre leur zone d’influence commerciale pour regagner des parts de marchés, tout en dynamisant des échanges avec la Suisse, actuellement marginaux. Le potentiel est estimé entre 350 000 et 400 000 conteneurs et Marseille-Fos dont la position géographique en Méditerranée et en direction de l’Asie est un atout, entend en avoir sa part. De son côté, Naviland Cargo trouve dans ce projet le moyen de conforter son rang de leader sur le marché de transport combiné maritime. La navette devrait aussi permettre de réduire le trafic routier d’environ 12 000 camions par an.