La Banque nationale suisse (BNS) a racheté le fabricant d'un composant essentiel des billets. Le sous-traitant était en difficultés après l'annulation d'une commande d'un client étranger.

Plus de billets francs suisses ... un comble pour le pays de la banque ! Pour éviter ce scénario catastrophe, la banque centrale suisse a décidé de racheter 90 % des actions de la société Landquart en difficultés. Ce sous-traitant fabrique le substrat Durasafe, un composant essentiel des nouveaux billets de banque du pays.

La BNS, cotée en Bourse , a donc déboursé 21,5 millions de francs suisses, soit 18,3 millions d'euros. L'entreprise Orell Füssli, chargée de l'impression des billets, a repris les 10 % restants. La transaction englobe également le rachat de Landquart management & services, qui détient les brevets nécessaires à l'activité de l'entreprise.

L'entreprise, basée dans la ville de Landquart, dans le canton des grisons, a été confrontée à un besoin urgent de liquidités après l'annulation d'une commande d'un de ses clients étrangers, qui a entraîné un effondrement de son chiffre d'affaires.

« La Banque nationale a décidé de racheter l'entreprise afin d'éviter toute interruption dans la fabrication du substrat Durasafe, indispensable à la production de la nouvelle série de billets de banque suisses ». Depuis 2016, la BNS a introduit progressivement de nouvelles coupures faisant appel à différentes techniques qui ont permis d'intégrer différents éléments de sécurité dans un substrat à trois couches, difficile à contrefaire.


En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0301054546274-comment-la-suisse-veut-eviter-une-penurie-de-billets-de-banque-2140326.php#LJVWxSYWRxjiFk4i.99