Dominique de Villepin: "Il y a un savoir-faire suisse"

Le grand entretien du dimanche avec Dominique de Villepin, ancien Premier ministre français
Le grand entretien du dimanche avec Dominique de Villepin, ancien Premier ministre français Forum / 19 min. / à 18:00
Dominique de Villepin, ancien Premier ministre de Jacques Chirac, relève dans Forum dimanche la place prépondérante de la Suisse sur l’échiquier international en matière de diplomatie notamment.

"On mesure à quel point la Suisse, de par son originalité, a des clés dont très peu de pays disposent". Selon Dominique de Villepin, successivement ministre des Affaires étrangères, ministre de l’Intérieur puis Premier ministre de Jacques Chirac, cette reconnaissance unanime est due notamment au fait que ce pays "ne revendique pas le succès pour lui-même mais travaille au service de."

L’inverse du système français qui ne sécrète pas assez de contre-pouvoirs, "on le voit aujourd’hui avec une majorité très large" autour de la personne d’Emmanuel Macron. "Je n’exclus pas que nous mesurions dans les prochains mois qu’il y ait un vrai problème institutionnel."

"Ce mécontentement peut se développer"

Dominique de Villepin n’exclut pas que la fronde contre la réforme du Code du travail se durcisse au long des semaines à venir. De façon à générer, peut-être, blocages et manifestations tels que la France les avaient connus durant la loi travail.

Mais l’actuel président bénéficie d’une conjoncture favorable à la fois sur le plan de l’économie intérieure et extérieure qui devraient l’aider à obtenir des résultats satisfaisants pour les Français, relève celui qui lui a apporté son franc soutien durant la campagne présidentielle.

"Alignement des planètes favorable à Emmanuel Macron"

Entre la figure napoléonienne et les promesses de rassemblement que l’actuel président avaient faites durant sa campagne, Dominique de Villepin ne tranche pas. Il relève seulement la capacité du nouveau président de changer "d’attitude et de comportement" rapidement. Ce qui, selon lui, est un élément de vitalité politique.

"La capacité de métamorphose d’Emmanuel Macron est un atout dans la politique moderne".

Laetitia Guinand

Publié à 14:47 - Modifié à 16:54

"Vous voulez m’achever!"

La haine entre Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin semble s’être tue. On se souvient de l’ancien président promettant lors de l’affaire Clearstream de "pendre à un croc de boucher" Dominique de Villepin. Les deux ont déjeuner ensemble récemment. Nicolas Sarkozy "va bien, il découvre une nouvelle vie, de nouvelles passions, de nouveaux horizons!"