Voilà ... la terrible absence de suspens vient de prendre fin. Il y avait 13 candidats aux 12 emplois fictifs de conseiller au CSE.

Pour éviter de vexer qui que ce soit, on a créé un 13ème poste encore de fictif-suppléant afin de pouvoir donner un hochet à tout le monde.

Ce ne sont pas des élections mais des nominations/cooptations, puisque l'UASF qui ne craint pas le ridicule, continue de refuser de faire voter les 200 000 suisses de France et se contente de faire voter une quarantaine de présidents auto-proclamés.

Un programme ? Certainement pas, on attendra les ordres de Berne pour savoir ce qu'on doit penser.  Le pauvre journaliste de service en a été pour ses frais et a dû faire parler les "délégués" sur leurs intentions de vote Macron.

En résumé,  une majorité voteront Macron, en admettant ne pas savoir qui il est ni quel est son programme, mais parce que ça vaut mieux que l'autre.

Bref, une élection avec des candidats par défaut, un taux d'abstention forcée très élevée et ... le tout à Vichy ... on ne saurait mieux résumer les rapports de  l'UASF et de la démocratie.  

Signalons également qu'un organisme portant le nom du GEHP a contribué à salir la mémoire des fondateurs de ce dernier en participant activement à cette mascarade.