Postfinance élague la rémunération de ses comptes, augmente ses tarifs

Berne (awp) - Postfinance abaisse encore les taux d'intérêts sur les comptes de ses clients à compter du 1er janvier et fixe la limite pour des intérêts positifs à 250'000 CHF ou 200'000 EUR, contre respectivement 500'000 CHF et 350'000 EUR jusque là. Le bras financier du géant jaune explique ces pratiques "impopulaires" par la persistance des taux bas notamment, ainsi que par l'interdiction qui lui est faite de générer des revenus au moyen de l'octroi de crédits, dans un communiqué vendredi.


Dès l'année prochaine, le taux d'intérêt pour les comptes d'épargne de la clientèle commerciale et associative, en francs comme en euros, sera purement et simplement biffé, contre encore +0,05% actuellement. Le compte de libre passage, ou 2e pilier, ne sera plus rémunéré qu'à 0,05%, contre 0,2%. Le compte de prévoyance 3a passera à 0,3% (0,5%), les comptes jeunesse et formation à 0,25% (0,5%) et le compte épargne jeunesse à 0,55% (0,8%).


L'entrée en vigueur au 1er janvier de l'échange automatique de renseignements entre la Suisse et des Etats tiers génèrent de frais élevés pour la gestion des comptes de clients domiciliés à l'étranger. Postfinance augmente conséquemment les frais de gestion pour les comptes privés et commerciaux de cette clientèle à 25 contre 15 CHF.


L'encaissement des chèques "sauf bonne fin" passera également de 15 à 25 CHF et celui des chèques "après encaissement" de 40 à 60 CHF.


La commission de 1% sur les avoirs des clients fortunés, jusqu'ici calculée sur une base individuelle, sera généralisée à tous les détenteurs de plus de 1 mio CHF. Les avoirs de l'ensemble des comptes privés et d'épargne seront pris en compte dans ce calcul.