En lançant un concours de la plus belle boulette en ligne, on se doutait bien que le gagnant ne serait pas un complet inconnu.

Le mur du çon semble avoir été promptement défoncé par le Webmestre de Swisscommunity.

Nous vous en avons parlé de nombreuses fois, l'Amicale des Suisses du Perigord, l'ASP, la vraie, a décidé il y a quelques temps de ne pas renouveler son adhésion à l'UASF.

Elle a pris la précaution d'interroger d'abord l'OSE afin de savoir quelle était sa position sur le sujet.

[Rappelons que l'UASF accumule depuis quelques temps les irrégularités, que ne peut ignorer l'OSE. Rappelons aussi que les exemples d'associations suisses membres de l'OSE et non membres de leur faîtière nationale sont nombreux, et ne se cachent pas sur Swisscommunity : exemple celle du pays de Galles, présidée par une consule honoraire]

L'UASF a joué plus d'un an à cache cache en refusant d'entériner cette démission, puis en prétendant que la démission n'a pas été faite dans les formes, puis etc .  Le CSE n'en a jamais délibéré puisque, selon l'OSE, le sujet était bloqué par l'UASF.

ET voici que l'ASP disparait de la liste de l'OSE . Hocus pocus

Thomas Schneider écrit:

Ich erlaube mir, Ihnen auf Deutsch zu antworten. Mit dem Austritt des Vereins "Amicale des Suisses du Périgord" aus dem Dachverband UASF erfüllt der Verein die Bedingungen nicht mehr, um von der ASO als Schweizer Verein anerkannt zu sein. Ich habe daher Ende Januar 2016 den Auftrag erhalten, den Verein aus der Liste zu löschen. Leider ist mir nichts bekannt, ob damals eine Information durch unsere Direktion erfolgt ist oder nicht.

 Répondez|Traduire avec Google|Signalez un abus

Michèle ETTLIN-MOLLATTEAujourd’hui
14:53
 

Michèle ETTLIN-MOLLATTE écrit:

C'est tout à fait par hasard que je découvre la situation suivante: l'Amicale des Suisses du Périgord que j'ai inscrite sur SC il y a des années a disparu de la liste swisscommunity.org/tinyurl/552ea1c82a08f. Depuis quand ? Mystère ! Je n'ai été informée de rien.

Entre temps, il n'y a eu ni AG de l'UASF, ni réunion du CSE, ni bureau .. rien.. mesure totalement discrétionnaire (lire illégale) et en plus contredisant les positions antérieures.

Notons que l'OSE, bien que financée par des fonds publics théoriquement destinés aux Suisses de l'étranger (constitution fédérale et LSetr) et s'étant vu refuser par cette même LSetr le monopole de représentation qu'elle prétend exercer, n'hésite pas à "privatiser" son action, et à soumettre le bénéfice de sa reconnaissance à l'adhésion à une association privée étrangère dont la légalité pose question.

Pauvre démocratie Suisse, tu t'exportes vraiment mal, même quand il s'agit de passer d'une rive à l'autre de l'Aar. L'Alpenstrasse serait-elle entrain de devenir l'Affenstrasse ?