Il parait que c'est un proverbe chinois. Sans doute apocryphe, mais il tombe bien.

Une fois de plus Swisscommunity, qui est à la démocratie ce que l'OSE est à la représentativité, autrement dit une parodie, se prend les pieds dans le tapis.

Après une nouvelle exclusion ( de quelqu'un qui n'est pas et de loin un ami de Suissemagazine et qui a eu des mots très durs contre les journalistes en général et le signataire en particulier ) ... un véritable mouvement sur Swisscommunity s'est formé pour protester.

   - contre son exclusion

   - contre les modalités de son exclusion

   - contre les conséquences de son exclusion.

Il faut dire que SC s'y prend mal, mais mal ..

Pourquoi décider son exclusion ? Parce que trois modérateurs qui communiquent en douce sur un canal secret mais qui n'ont pas le courage d'assumer leurs positions le décident, au vu d'une demi douzaine d'anonymes qui ont courageusement appuyé sur le bouton rouge, anonymement et sans rien dire. Comment se fait-il que Swisscommunity décide à partir de l'avis de 10 personnes ? Bah, question d'habitude, quand on s'autoproclame voix de 700 000 personnes alors qu'on en représente à peine le 1%, et qu'on affiche 34 000 membres mais seulement 10% qui sont venus au moins une fois depuis 2 mois, on prend vite l'habitude de penser que deux ou trois adeptes du lien google et du politiquement correct font l'opinion.

C'est ce qui fait que depuis des années, Swisscommunity se limite à un sympathique petit groupe de moins de 20 personnes, modération incluse, et n'arrive pas à percer.

Sur le plan du droit ce n'est pas mieux. On fait disparaitre les contributions de l'exclus, mais ... on indique dans le règlement intérieur qu'on les conserve .. au mépris intégral de la loi sur la protection des données.

Sur le plan de la modération, Swisscommunity est le seul forum qui est incapable de fermer un fil de discussion, ce que fait n'importe quel forum intelligent quand un fil dérive ... et tout aussi incapable de bloquer un membre pour un mois, ou même de le bloquer sans le "détruire" dans la base.

Etonnez-vous après cela que la Confédération ne veuille pas confier le vote à une organisation aussi préhistorique, et ne la prenne pas au sérieux quand elle dit qu'elle souhaiterait le vote électronique à l'étranger.

Dans l'histoire récente du net, les forums ont précédé de 30 ans ou 40 ans environ le vote sur internet.  Swisscommunity en 2015 découvre la gestion des forums.  Pour le vote, repassez en 2060 ..

Encore que certains "révolutionnaires" ont lancé un "sondage/vote" indicatif pour savoir qui était pour ou contre l'exclusion de ce monsieur.  Notons que 90% et plus des réponses sont contre, et que comme d'habitude, ceux qui sont pour n'ont pas - à de rares exceptions près, le courage de le dire et que la modératrice française est une fois de plus cachée sous son lit.

Pauvre Suisse ..