L'alpiniste suisse Ueli Steck a réalisé un nouvel exploit. Alors qu'il s'était juré d'escalader les 82 sommets de plus de 4000 m des Alpes en moins de 80 jours, il a gagné son pari en 62 jours, en terminant par l'ascension, mardi, de la Barre des Ecrins. Adepte du "speed climbing", Ueli Steck, surnommé aussi "la machine suisse" a effectué à pied ou à vélo les distances entre les différentes étapes de son expédition commencée le 11 juin dernier.