Organisation de catastrophe, car uen vache cela boit 150 litres d'eau par jour.
Au bord du lac, pas de problème, on peu encore pomper le bleu Léman, mais dans les alpages, les choses sont moins simples.
Aperçu du dispositif

http://www.24heures.ch/vaud-regions/Le-Canton-a-son-plan-catastrophe-pour-abreuver-les-bovins-d-alpage/story/26476637