Message apparu ce jour:

Le Conseil des Suisses de l'étranger contre ECOPOP

En vue de la votation du 30 novembre 2014, l’Organisation des Suisses de l’étranger souhaite rappeler la consigne de vote prise par son conseil le 15 août dernier. Réuni à Aarau, le Conseil des Suisses de l’étranger avait en effet adopté une recommandation de vote invitant les Suisses de l’étranger à rejeter l’initiative ECOPOP. Les délégués craignent que les Helvètes expatriés ne puissent plus rentrer au pays si le texte était appliqué.

Lors de sa deuxième séance annuelle le 15 août 2014 à Aarau, le Conseil des Suisses de l’étranger (CSE) a voté à la majorité, une recommandation de vote invitant à rejeter l’initiative ECOPOP. Le texte, qui sera soumis au verdict du peuple le 30 novembre prochain, demande de limiter à 0,2% par an la croissance de la population suisse due aux migrations. Si le texte de l’initiative était appliqué à la lettre, il vaudrait également pour les Suisses de l’étranger souhaitant revenir en Suisse. Un cas de figure que le CSE ne veut en aucun cas voir prendre forme.

Le CSE, «Parlement de la Cinquième Suisse», se réunit deux fois par année en Suisse afin d’examiner et de prendre position sur les questions de politique suisse qui touchent les Suisse de l’étranger. Il est reconnu comme porte-parole officiel des expatriés suisses par les autorités fédérales.

A croire que le CSE, et l'OSE en particulier considère que les Suisses de l'Etranger sont trop bêtes pour se faire une opinion eux-mêmes, voire pour s'informer sur celle des partis politiques. 

Certes, ce n'est pas sur Swisscommunity que le Suisse de l'Etranger  risque de se faire une opinion dans un débat contradictoire, puisque l'équipe de modération et d'administration, alias la police de la pensée conforme, est là pour mettre dehors toute personne qui aurait le tort de penser autrement que ce qu'on décidé "Leurs Excellences de Berne" .

Mais au nom de quoi ou de qui l'OSE édicte-t-elle des consignes de vote ? Au nom de pseudos représentants élus dans des élections indirectes par 0,0000X % du corps électoral, quand encore les élections ne sont pas truquées ?   Qu'est-ce que c'est que ces manières de penser à la place des autres ?

Surtout quelques mois après avoir faussement tenté de faire croire aux Suisses de l'étranger qu'Ecopop les empêcherait de rentrer chez eux, ce qui prouve une insondable incompétence en matière de compréhension de la constitution. Et on constate que cette ânerie est encore reprise dans les "consignes de vote".

Pourtant le Département Fédéral des Affaires Etrangères s'était empressé de démentir cette ânerie par la voix d'un porte parole, mais .. ce qu'il y a de bien avec l'OSE, c'est que le fait de se retrouver ultra minoritaire et ridicule sur un avis  ne la gène pas plus que cela.

Quant à lire que  [Le CSE]  est reconnu comme porte-parole officiel des expatriés suisses par les autorités fédérales. Ah la bonne blague ! Le DFAE est surtout ravi d'avoir à sa disposition cette courroie de transmission servile pour transmettre les mauvaises nouvelles et  faire passer les pilules amères.

En revanche, quand l'OSE demande quelque chose (maintien de Swissinfo, non fermeture de consulats, vote par correspondance sur internet pour tout le monde etc ..) la réponse est "laissez-vous vos coordonnées, on vous écrira [ pour vous expliquer comment vous en passer]"  

Notons au passage qu'alors que les partis bataillent avec leurs fonds pour prêcher pour ou contre Ecopop, l'OSE ne s'estime pas gênée d'utiliser les fonds fédéraux qui constituent l'essentiel de ses ressources  pour infléchir le vote.

Voilà qui rappelle tristement les exactions du gouvernement bernois quand il s'est agit de truquer les votes d'indépendance du Jura et du laufonais.  

Les procédés de l'OSE font honte à la démocratie suisse. 

NB : ceci n'est pas un plaidoyer pour ou contre ECOPOP mais pour la liberté de pensée et de voter