La loi contre les minarets en Suisse ne plait pas aux américains. La loi contre le voile intégral en France et en Belgique non plus non plus.

Mieux encore, la lutte contre les sectes n'est pas du goût des américains.

La surveillance de la Scientologie, des Témoins de Jehovah ou de certaines églises chrétiennes évangéliques par la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) «stigmatise certains groupes nouveaux ou non-traditionnels comme étant soi-disant dangereux», dit à l'AFP Elizabeth Cassidy, directrice adjointe de la commission.

Les lois européennes, en visant «un groupe religieux minoritaire particulier, envoient un signal qui justifie, pour certains, la discrimination contre des membres de ce groupe», explique-t-elle.L'ambassade de France à Washington n'avait pas souhaité réagir dans l'immédiat. Le rapport publié mercredi ne concerne pas les Etats-Unis.

Après le secret bancaire interdit, le secret de la confession obligatoire ?