toujours en activité, ne leur avaient pas encore été ouvertes. C’est maintenant chose faite grâce à l’amabilité du colonel Monnerat, commandant du site de Dailly et cdt des E infra/QG 35, et du colonel Valentin, chef du team logistique, qui a bien voulu nous guider dans ses dédales. Dailly est l’un des nombreux équipements construits au fi l des siècles sur le verrou naturel de Saint-Maurice. Il est aussi devenu et de loin, le plus important, faisant l’objet d’améliorations continues de la fi n du XIXe siècle jusqu’à la fi n du XXe. Dans l’imaginaire collectif des soldats, c’est aussi une sorte de mythe, au sujet duquel beaucoup d’inexactitudes ont été racontées ou publiées, notamment en France. Il était temps de rétablir la réalité. Appui au niveau de la brigade, Dailly pouvait héberger un millier d’hommes et ses redoutables pièces d’artillerie mobiles à 360° couvraient un diamètre de 50 kilomètres, autrement dit étaient capables de tirer sur le déversoir du Rhône dans le Léman, sur les Diablerets, sur les confi ns du Grand-Saint-Bernard et sur Sion.
Pour lire la suite