Le blog de Suissemagazine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 7 juillet 2019

Où se mettre au frais en Romandie

https://www.illustre.ch/magazine/20-plages-sauvages-suisse-romande

Lire la suite...

mardi 5 mars 2019

chère la suisse ?

Un forfait saison à 350 €, dans 30 stations de ski ! La Suisse l'a fait

 
Crans-Montana fait partie des 30 stations qui ont adhéré au Magic Pass. Archives photo Le DL /S.C.

Jean-François Besson est le secrétaire général du Groupement transfrontalier européen (GTE). Chaque semaine, il nous livre une tranche de vie suisse. Aujourd’hui, le Magic Pass. Un forfait saison à 350€ avec la possibilité de skier dans 30 stations.

Imaginez un forfait valable toute l’année, pour toutes les stations du département ! Imaginez que ce forfait vous permette aussi bien d’aller skier une journée au Grand Massif en février que de monter en juillet à l’aiguille du Midi !

Enfin, imaginez que ce forfait vous soit facturé 350 euros ! Impossible ne doit pas être helvète, puisque nos voisins l’ont fait avec le Magic Pass. Pour réussir cet incroyable pari, ils sont partis d’un constat : la clientèle locale diminue d’année en année, même au pays du ski.

Comment faire revenir et fidéliser ces amateurs si ce n’est en leur proposant une offre exceptionnelle. Et en Suisse, dans ce pays du consensus, même les stations de ski peuvent se mettre d’accord. Pas sans mal, mais l’accord a été finalement trouvé. Et pas avec deux ou trois petites stations, 30 stations ont accepté dont Crans-Montana, Les Diablerets, Moleson, Zinal…

Une initiative qui a surpris le monde du ski

Le tarif, très bas a été calculé à partir d’un postulat simple : pour amortir un forfait saison il fallait, avant le Magic Pass, skier entre 16 et 24 journées suivant les stations. Or, nos voisins skieurs vont en moyenne une dizaine de fois par an au ski. Et 350€ cela correspond à une moyenne de six forfaits ! Résultat de l’opération, pour la saison dernière, 85 000 forfaits ont été vendus, en prévente. En septembre, les stations avaient ainsi réalisé 43 % de leur chiffre d’affaires pour l’hiver à venir. Une confortable avance de trésorerie !

Faire revenir sur les skis des personnes qui ne venaient plus

Vue de France, l’initiative helvète laisse perplexe les professionnels. Pour beaucoup cela ne créera pas de nouveaux skieurs et entraînera une baisse de rentabilité dommageable pour les stations elles-mêmes. Pourtant, le taux de skieurs locaux en France reste sous les 15 % dans nos régions dites de montagne, et le prix des forfaits demeure un élément clef de cette désaffection. Nos voisins estiment qu’avec cette offre ils vont faire revenir sur les skis des personnes qui ne venaient plus, et qu’ils vont permettre d’augmenter les chiffres d’affaires dans les restaurants, bars et commerces des stations.

En effet, avec un forfait saison, la tentation d’aller skier est plus grande, même si c’est pour deux heures. L’initiative a été renouvelée cette année et semble donner pleine satisfaction aux professionnels et aux skieurs suisses. Pour la France il faudra attendre et espérer !

>> Infos sur www.magicpass.ch  

mercredi 16 janvier 2019

Sujet qui est un marronier éculé, mais toujours amusant

https://www.francebleu.fr/infos/insolite/insolite-un-hotel-construit-a-cheval-sur-la-frontiere-franco-suisse-1547549256

Lire la suite...

jeudi 26 juillet 2018

rando et vélo

https://www.letemps.ch/suisse/chemins-pedestres-un-modele-velo

Lire la suite...

mardi 24 juillet 2018

pour éviter au glacier de prendre ..... chaud

https://www.wedemain.fr/Suisse-des-couvertures-pour-eviter-la-fonte-d-un-glacier_a3459.html

lundi 23 juillet 2018

que faire d'un petit village abandonné ? un hôtel

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_le-plus-petit-village-de-suisse-se-transforme-en-hotel-pour-se-donner-une-seconde-vie?id=9977351

mardi 17 juillet 2018

Vacances actives en Suisse

https://www.lematin.ch/suisse/En-50-jours-ils-ont-gravi-le-plus-haut-sommet-de-chaque-canton/story/10368552

Lire la suite...

lundi 16 juillet 2018

Un petit tour sur l'Eiger ou sur le Cervin

http://project360.mammut.ch/#home

mardi 1 mai 2018

Et pendant ce temps là Mme Michu radote que la Suisse est chère

333 euros pour une saison ....  même sur une semaine, ca fait 50 euros par jour

Lire la suite...

lundi 30 avril 2018

Triste accident au val des dix

https://www.ledauphine.com/montagne/2018/04/30/grosse-operation-de-secours-sur-chamonix-zermatt-suisse-alpes-montagne

Lire la suite...

vendredi 6 avril 2018

La patrouille des glaciers une course de fond qui fond

https://www.lematin.ch/suisse/patrouille-glaciers-menacee/story/25834435

Lire la suite...

mercredi 11 octobre 2017

Aletsch glisse

Le glacier d'Aletsch se stabilise lentement

En septembre 2016, un glissement de terrain était survenu à Moosfluh, sur la rive gauche.

storybild

L'accès au secteur en mouvement reste interdit. (Photo: Keystone)

A Moosfluh (VS), sur la rive gauche du glacier d'Aletsch, toute une pente est en mouvement. Depuis l'automne dernier, le glissement s'est stabilisé. Les mouvements sont actuellement inférieurs à un demi-centimètre par jour. C'est deux fois plus lent qu'en mai 2017 et quarante fois plus lent qu'en octobre 2016.

«Il y a une forte diminution de la crise par rapport à l'automne dernier. Je pense qu'on est parti pour une bonne stabilisation pour plusieurs années, même si l'on ne peut exclure une réactivation l'an prochain par exemple, au printemps ou à l'automne», a déclaré mercredi à ats-vidéo le géologue cantonal valaisan Raphaël Mayoraz, à l'occasion d'un bilan de la situation sur le terrain.

Facteur risque élevé

Si la partie supérieure du glissement se stabilise progressivement, il en va différemment de la base du secteur, entre le plateau de Kalkofen et le glacier d'Aletsch. Là, les experts mesurent des vitesses supérieures à 20 centimètres par jour, qui restent toutefois inférieures aux 70 centimètres par jour mesurés en octobre 2016.

Sur l'ensemble de la zone, «le facteur risque reste élevé». L'utilisation des sentiers pédestres y est toujours «strictement interdite» et il est impératif de ne pas franchir les barrières mises en place, souligne l'Etat du Valais dans un communiqué.

Laboratoire à ciel ouvert

Le géologue Hugo Raetzo, rencontré par l'ats en juillet dernier, estime la masse en mouvement à environ 150 millions de mètres cubes. C'est cinq fois plus que l'écroulement de Randa (VS) ou celui de Derborence (VS).

Les scientifiques pensent que toute la paroi va s'effondrer, mais par petits morceaux. La fonte du glacier d'Aletsch - le plus grand des Alpes - en est la cause: la glace agit comme un arc-boutant contre la paroi rocheuse, sa disparition affaiblit progressivement le support, entraînant peu à peu la roche vers le bas.

Le glissement de terrain, véritable laboratoire à ciel ouvert, est surveillé et observé sous toutes les coutures par de nombreux scientifiques, surtout depuis que les mouvements de terrain se sont accélérés, en 2016. Depuis l'été dernier, douze géophones (capteurs de vibration sismiques) permettent de mesurer les vibrations du sol et de comprendre ce qui se passe à l'intérieur de la masse en mouvement.

(20 minutes/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • 10
    10
    Roland Dousse le 11.10.2017 16:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En tapant du pied

    En y allant quand-même, risque-ton quelque chose sur le plan pénal ? Pourrait-on être tenu pour responsable du déclenchement de lécroulement du tout. Merci pour tout renseignement.

  • 10
    10
    H. le 11.10.2017 16:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Géologue

    C'est pas le glacier qui se stabilise, c'est le glissement!!

Les derniers commentaires

  • 10
    10
    Roland Dousse le 11.10.2017 16:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En tapant du pied

    En y allant quand-même, risque-ton quelque chose sur le plan pénal ? Pourrait-on être tenu pour responsable du déclenchement de lécroulement du tout. Merci pour tout renseignement.

  • 10
    10
    H. le 11.10.2017 16:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Géologue

    C'est pas le glacier qui se stabilise, c'est le glissement!!

dimanche 9 juillet 2017

Retour au moyen âge à St Ursanne

https://www.rts.ch/info/regions/jura/8764734-le-village-de-st-ursanne-ju-vit-au-moyen-age-le-temps-d-un-week-end.html

mercredi 19 avril 2017

et si vous veniez visiter un de nos 1111 musées

http://www.tdg.ch/suisse/suisse-pays-1111-musees/story/14780466

mercredi 24 février 2016

Le tourisme suisse à la peine

35,6 millions de nuitées ont été enregistrées l'an dernier en Suisse, soit 305 000 de moins (- 0,8 %) qu'en 2014. En raison de l'abandon du taux plancher entre le franc et l'euro, les touristes étrangers, notamment européens, ont été moins nombreux (- 1, 7 %).

mardi 29 décembre 2015

Visiter une mine de charbon dans le canton de Vaud

Il s'agit d'une mine désaffectée à Oron.

Attention, s'aventurer comme cela sous terre dans une vieille mine présente des risques importants d'éboulement, d'inondation et d'asphyxie.

https://www.youtube.com/watch?v=gafPWBNBLBs

vendredi 10 juillet 2015

La semaine du Cervin

venez fêter les 150 ans ..

Lire la suite...

mercredi 8 juillet 2015

En Suisse, avant l'heure c'est pas l'heure

Pas de chance, Zermatt avait prévu une surprise en disposant une cinquantaine de lampes solaires le long de l'arête du Cervin, qui devaient s'allumer pour les 150 ans ..  mais une panne informatique en a provoqué l'allumage anticipé.

Et du coup il faut attendre que les alpinistes aillent les rerégler.

Photos (c) Zermatt


flop-cervin.jpg

jeudi 7 mai 2015

Le tourisme suisse moins performant

Selon un rapport du Forum économique mondial (WEF), la Suisse figure au sixième rang mondial (sur 141 pays étudiés) en ce qui concerne la compétitivité de son secteur touristique, derrière l'Espagne, la France, l'Allemagne, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Lors du dernier rapport, il y a deux ans, elle occupait la première place... Les explications sont simples : si la Suisse se classe première pour ses infrastructures, la durabilité, 5e pour le climat des affaires, 8e pour l'adoption des nouvelles technologies, 11e pour la sécurité et les conditions d'hygiène, elle n'est que 21e pour ses ressources naturelles, 28e pour ses ressources culturelles et... dernière du classement pour la compétitivité de ses prix.

mardi 24 février 2015

Tourisme : hausse des nuitées en 2014

Selon les résultats définitifs de l'Office fédéral de la statistique (OFS), le nombre de nuitées enregistrées dans l'hôtellerie en Suisse l'année dernière s'élève à 35,9 millions de nuitées, ce qui représente une progression de 0,9% par rapport à 2013. La demande suisse atteint le seuil des 16 millions de nuitées (+0,9%), ce qui n'était plus arrivé depuis le début des années 1990. Les visiteurs étrangers affichent 19,9 millions de nuitées, soit une croissance de 0,9%.

- page 1 de 2