Le blog de Suissemagazine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 30 avril 2017

Ueli Steck échoue sur le "dernier problème"

Ueli steck, la "machine suisse" et un des plus grands alpinistes des temps modernes vient de perdre la vie dans l'Himalaya en dévissant lors de sa tentative de cumuler Everest et Lhotse en 48 heures et sans oxygène.

Nous avions parlé à de nombreuses reprises des exploits de  ce sportif hors du  commun qui laisse un grand trou dans le monde de la montagne.

lundi 24 avril 2017

Forces aériennes suisses

http://www.24heures.ch/vaud-regions/jet-met-alerte-forces-aeriennes-suisse/story/12031973

«L'Armée de l'air française a exprimé ses remerciements pour le traitement du cas mais a renoncé à prendre elle-même d'autres mesures», précise le communiqué du Département de la défense.

(sic)

samedi 15 avril 2017

le GSSA et ses mamies .... flingueuses

http://www.20minutes.fr/insolite/2050311-20170414-82-ans-tague-banque-nationale-suisse-denoncer-investissements-armes

Il est temps de changer ses euros contre des francs

http://bfmbusiness.bfmtv.com/bourse/une-banque-suisse-conseille-d-echanger-ses-euros-contre-des-francs-1142537.html

mardi 11 avril 2017

Les Suisses friands de journaux papiers

La presse imprimée résiste en Suisse, la consommation en ligne progresse

Le Blick est le seul quotidien suisse à être plus consulté sur le web qu'en version papier.
La presse imprimée résiste en Suisse, la consommation en ligne progresse Le Journal du matin / 1 min. / à 06:00
Dans un contexte morose, la consommation de presse imprimée est restée dans l’ensemble stable ces derniers six mois en Suisse, selon les chiffres publiés mardi. Le trafic sur les sites internet des médias, quant à lui, continue de croître.

Alors que le paysage médiatique romand vient d'être secoué par la disparition de L'Hebdo et les licenciements au Temps, les chiffres publiés mardi par l'organisation Recherches et études des médias publicitaires (REMP) offrent plutôt une image de stabilité.

L'étude de l'audience totale (print + online) confirme que l'offre en ligne réunit désormais globalement un tiers des lecteurs, une tendance qui s'inscrit à la hausse.

20 Minutes premier, mais en recul

Le titre gratuit 20 Minutes, avec ses pendants alémanique et tessinois, reste le média le plus lu de Suisse, avec une pénétration nette de 2,8 millions de personnes, dont près de 900'000 consomment exclusivement les versions en ligne.

Si l'intérêt pour le journal 20 Minuten est resté stable depuis le dernier pointage en octobre dernier, l'édition papier en français a perdu plus de 30'000 lecteurs (de 497'000 à 465'000).

La majorité des titres romands ont réussi à garder leur lectorat, voire à le faire progresser. Ainsi, le Journal du Jura a maintenu ses 19'000 lecteurs (et le journal édité à Bienne en a gagné un millier dans l'espace germanophone, à 4000). Même stabilité à L'Impartial (30'000) ou encore à La Côte (16'000).

Le Temps rattrape la Tribune

Le Temps a gagné 10'000 lecteurs en six mois pour son édition imprimée (de 98'000 à 108'000). Le titre atteint désormais un même nombre de lecteurs que la Tribune de Genève (qui passe de 107'000 à 108'000 lecteurs).

Le journal publié à Genève peut encore se targuer d'une audience plus large sur Internet, avec 72'000 utilisateurs uniques par jour (contre 43'000 pour Le Temps).

La Liberté a elle gagné 5000 lecteurs pour s'établir à 90'000 (sans compter les 9000 lecteurs en Suisse alémanique, +1000). Autres titres romands ayant vu leur lectorat augmenter: le gratuit GHI (Genève Home Informations), qui passe à 153'000 lecteurs (contre 145'000 il y a six mois), L'Illustré, qui engrange 3000 lecteurs (à 311'000), ou encore 24 Heures (de 168'000 à 175'000). Le quotidien vaudois affiche par ailleurs 78'000 lecteurs sur ses pages en ligne, une fréquentation en hausse.

Mais la palme de la plus forte progression revient à la revue spécialisée Terre & Nature, qui a attiré plus de 20'000 lecteurs supplémentaires depuis octobre (de 86'000 à 108'000).

Le Matin et Le Matin Dimanche perdent des plumes

Parmi les journaux qui ont perdu des plumes figurent une nouvelle fois Le Matin (de 239'000 à 235'000) ainsi que son pendant dominical Le Matin Dimanche (de 418'000 à 405'000). A noter que la fréquentation sur la version en ligne du quotidien orange progresse, avec 140'000 utilisateurs chaque jour.

Autres titres romands en légère perte de vitesse dans le "print": Le Nouvelliste (de 116'000 à 107'000), Le Quotidien Jurassien (de 47'000 à 44'000) ou encore L'Express (de 49'000 à 44'000). Le gratuit Lausanne-Cités est aussi en recul (de 111'000 à 106'000), tout comme le magazine économique Bilan (de 59'000 à 57'000).

Au-delà de ces mouvements à la hausse ou à la baisse, la REMP rappelle qu'avec un taux de pénétration global de 94% pour les éditions papier, les Suisses restent de grands consommateurs de journaux.

ats/ptur

https://www.rts.ch/info/suisse/8533751-la-presse-imprimee-resiste-en-suisse-la-consommation-en-ligne-progresse.html

jeudi 6 avril 2017

le Général Guisan vendu aux chinois !!!!! sans blague

Mais non, on ne vous parle pas politique et sécurité militaire, on vous parle commerce

http://www.24heures.ch/suisse/Le-GeneralGuisan-vendu-aux-Chinois/story/27276092

vendredi 31 mars 2017

La pollution du Léman par Hispano-Suiza, actuellement groupe Safran

http://www.tdg.ch/geneve/arsenal-git-fond-leman-genevois/story/14140773

150 à 1 000 tonnes de matériel de guerre largué dans le Léman au large de Genève.


Merci ...qui


Ben Merci David qui a signalé les 0 inutiles dans la news mal relue.

le meilleur poisson d'avril du monde de l'histoire est suisse

http://www.lenouvelliste.ch/articles/lifestyle/buzz/le-meilleur-poisson-d-avril-de-tous-les-temps-est-suisse-selon-un-site-specialise-en-fake-news-654545

jeudi 30 mars 2017

Période électrorale française, la France redécouvre le système Suisse

http://www.ouest-france.fr/europe/suisse/en-suisse-le-peuple-le-dernier-mot-4888085

un peu "marronnier" mais bien écrit

lundi 20 mars 2017

La Suisse, un pays qui interdit le "no kill" mais ce n'est pas forcément contre l'intérêt des poissons

http://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/pecheurs-cachent-tuer/story/12593962

vendredi 17 mars 2017

une intéressante analyse sur la presse suisse

L’avenir de la presse suisse passe par le digital

Les apports de la publicité doivent être remplacés par de nouvelles ressources telles que les conférences et l’événementiel. Or, la Suisse concentre un grand nombre d’événements de portée mondiale, estime Patrick Aebischer

La récente disparition du journal l’«Hebdo» a frappé les esprits en Suisse romande. La diminution drastique des recettes publicitaires explique en grande partie cette décision. Cette tendance ne va pas s’améliorer, en particulier pour les journaux qui ont un lectorat limité telle qu’en Suisse romande. Il est donc urgent d’inventer un nouveau «business model».

Selon une toute récente étude de l’ACPM (alliance pour les chiffres de la presse et des médias), la lecture de la presse sur support numérique (53%) a dépassé pour la première fois celle sur format papier (47%). Ce constat est une excellente nouvelle, car il confirme la disparition progressive de la limitation du support physique. Désormais, c’est la qualité de l’information et non le support qui compte, les barrières entre les différents supports ne cessant de s’estomper.

Le multilinguisme comme horizon

En parallèle, les progrès technologiques offrent de nouvelles opportunités. Les avancées de l’intelligence artificielle sont suffisamment importantes pour envisager que la traduction automatique assistée d’un bon éditeur devienne une réalité dans un avenir pas trop lointain. Ce développement devrait permettre de s’affranchir de la dimension linguistique et d’atteindre un lectorat beaucoup plus important. La Suisse, avec sa tradition polyglotte, qui comprend également l’anglais, constitue un formidable terreau pour une offre multilingue d’un journal.

Le récent développement du «big data» permet d’améliorer la qualité et le «fact checking», et ce d’autant plus s’il est associé à du «crowdsource editing» à l’image de ce que réalise par exemple Wikipédia. Fait révélateur, la première décision de Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, lorsqu’il a acquis le «Washington Post» a été d’engager des spécialistes du «big data». Combien de journalistes suisses maîtrisent efficacement ces nouveaux outils?

Les apports de la publicité doivent être remplacés par de nouvelles ressources telles que les conférences et l’événementiel. Or, nous avons en Suisse de beaux exemples d’events mondiaux – et profitables – tels que le World Economic Forum.

Pour les fondations, contre les subventions publiques

Ne nous focalisons pas trop sur les événements régionaux. Osons l’ambition. Elaborons le futur du divertissement, du sport ou de la gouvernance internationale au travers de la présence en Suisse d’événements de portée mondiale dans le domaine de la culture (Montreux Jazz Festival, Verbier Festival, Art Basel etc.) ou du sport avec la présence sur l’arc lémanique de la majorité des organisations sportives mondiales ou des organisations internationales à Genève. Autant d’opportunités à saisir pour la Suisse, et la Suisse romande en particulier.

La Suisse est le pays qui a le plus de fondations au monde par habitant, y inclus de très grandes. Avec une ambition globale, il sera plus facile d’approcher ces fondations en leur demandant de contribuer à la création d’un «endowment» qui permettrait, entre autres, de financer la composante régionale de l’information.

Dans tous les cas, évitons à tout prix le piège du financement de la presse par des subventions publiques. Le monde a un grand besoin de ce quatrième pouvoir que constitue la presse. Son indépendance du pouvoir politique est vitale pour le futur de nos démocraties.

La Suisse a été lente à embrasser la révolution digitale, sa presse encore plus. Nous en payons le prix aujourd’hui. Il est donc urgent de réagir.

mercredi 15 mars 2017

VS1 ça vaut 160 100 francs

Les enchères de la plaque d'immatriculation 'VS 1'ont atteint le montant record de 160'100 francs. Le dernier enchérisseur, anonyme comme les quinze autres, a fait sa mise record à cinq minutes de la clôture de l'enchère.

L'Etat du Valais n'en attendait pas autant. Lors de l'annonce de la mise aux enchères à fin janvier, le chef du service de la circulation routière Pierre-Joseph Udry avait espéré un montant de l'ordre de 50'000 à 70'000 francs. Le prix obtenu dépasse le record de 135'000 francs déboursé en 2013 pour la plaque 'SG 1'.

La plaque avait été mise aux enchères pour une mise de base de 10'000 francs le 15 février dernier. Le premier jour, le prix est monté à 16'400 francs. Il est ensuite passé à 45'000 le deuxième jour, à 110'100 le troisième. Le prix a grimpé jusqu'à 160'000 francs le 23 février et n'a été dépassé que le dernier jour.

Cette première enchère sera suivie dès mercredi par un lot de six plaques. Un numéro pour moto et cinq numéros pour voitures seront mis aux enchères sur le site de l'Etat du Valais pour une durée d'un mois.


lundi 13 mars 2017

MMe de Staël, une française si suisse

Il y a 200 ans disparaissait MMe de Staël qui n'était pas et de loin que la fille de Necker.

Si Coppet va s'efforcer de la fêter, on peut s'étonner de ce que la Suisse, qui était certes son pays d'exil mais aussi son pays d'origine ( bien qu'elle fut née à Paris), la fête bien moins que la France où elle s'est vivement opposée à l'empereur.

Mais c'est finalement si classique que ceux qui ont réussi à l'étranger et notamment en France oublient de se revendiquer suisses que même post mortem, on oublie pour eux. 

Quant à la poste suisse, outre ne pluss vouloir des Suisses de l'étranger malgré ce que les naïfs de l'OSE ont voulu faire croire aux encore plus naïfs du CSE, elle refuse purement et simplement de lui consacrer un timbre.

http://www.tdg.ch/geneve/grand-geneve/germaine-stael-suisse-timbre/story/16316436

http://www.tdg.ch/culture/madame-stael-fetee-coppet-paris/story/18525001

mardi 21 février 2017

Sur un arbre perché

Un parapentiste s'est retrouvé perché sur un arbre hier à Beggingen (SH). Juste après son décollage, l'homme de 39 ans a été brusquement dévié de sa trajectoire par une bourrasque de vent et s'est empêtré dans un arbre, à plus de 6 m du sol. Indemne, il a été secouru par la police, la Rega et les pompiers.

mercredi 15 février 2017

Moins de demandeurs d'asile

Le mois dernier, 1588 demandes d'asile ont été déposées en Suisse, soit 178 de moins qu'en décembre dernier (-10,1 %). Par rapport à janvier 2016, le nombre de demandeurs d'asile a chuté de 56,1 %.

mardi 14 février 2017

Aerni : la remontée vers l'or

Classé seulement 30e à l'issue de l'épreuve de descente du combiné des Mondiax de Saint-Moritz, le skieur valaisan Luca Aerni a réalisé hier l'exploit de remporter le combiné grâce à une superbe épreuve de slalom. Aerni, 23 ans, devance le favori autrichien Marcel Hirscher d'un centième de seconde. Le Grison Mauro Caviezel prend la troisième place.

lundi 13 février 2017

Pas de Jeux aux Grisons

Les citoyens des Grisons ne veulent pas accueillir les Jeux olympiques en 2026. Par 60,09 % des voix, ils ont refusé un crédit de 25 millions de francs qui devait financer la candidature du canton.

vendredi 10 février 2017

Saint-Gall Café

Selon une étude de Selecta Suisse, les Suisses boivent annuellement 150 millions de litres de café sur leur lieu de travail ou en déplacement. Les champions du "petit noir" sont les Saint-Gallois (2,28 tasses de café par jour et par personne) devant les Zurichois (1,66 tasse) et des Schaffhousois (1,11 tasse).

jeudi 9 février 2017

Le Valais n'est pas Dakar

Le multiple vainqueur du rallye Paris-Dakar, Stéphane Peterhansel, a été pris en excès de vitesse : il roulait à 89 km/h au lieu de 50 km/h à Crans-Montana (VS) où il est domicilié. Le Français a été condamné à 4 500 francs d'amende et son permis devrait lui être retiré pendant quelques mois.

mercredi 8 février 2017

Ceneri : étape franchie

Le dernier bloc de béton a été posé hier dans le tunnel de base du Ceneri. En un an, près d'un million de mètres cubes de béton auront été coulés dans le tunnel long de 15,4 kilomètres. La suite des travaux va maintenant commencer avec la pose des installations techniques : voies et technologie ferroviaire. Le tunnel du Ceneri devrait être opérationnel en 2020.

- page 1 de 48