Le blog de Suissemagazine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 14 avril 2019

Neutralité et bons offices

Bons offices : La Suisse est chargée de représenter les intérêts des Etats-Unis d'Amérique au Venezuela. Cependant, la mise en œuvre du mandat dépend encore du consentement du Venezuela.
Actuellement, la Suisse détient six autres mandats de puissance protectrice : elle représente les intérêts des USA en Iran, de la Russie en Géorgie, de la Géorgie en Russie, de l'Iran en Arabie saoudite, de l'Arabie saoudite en Iran et de l'Iran en Egypte.

samedi 13 avril 2019

de la confusion entre consterné et consternante

La meilleure étant "l'OSE dont le seul but a toujours été de permettre aux Suisses de l’étranger de participer au débat démocratique en Suisse"   que n'aurait pas reniée un stalinien spécialiste de la réécriture de l'histoire

Lire la suite...

mardi 9 avril 2019

Tintin chez les helvètes

https://www.capital.fr/entreprises-marches/comment-edf-a-englouti-une-fortune-en-suisse-1334423

Lire la suite...

vendredi 15 mars 2019

les chats d'un pays alpin sont des chalpinistes

https://creapills.com/echelles-chats-appartement-20190314?fbclid=IwAR0GSKSHid9Ere1w6xwbT4W8cz84S7bvsJuNN_WZe2i6YsWhDwRlM5BCWNI

mardi 5 mars 2019

chère la suisse ?

Un forfait saison à 350 €, dans 30 stations de ski ! La Suisse l'a fait

 
Crans-Montana fait partie des 30 stations qui ont adhéré au Magic Pass. Archives photo Le DL /S.C.

Jean-François Besson est le secrétaire général du Groupement transfrontalier européen (GTE). Chaque semaine, il nous livre une tranche de vie suisse. Aujourd’hui, le Magic Pass. Un forfait saison à 350€ avec la possibilité de skier dans 30 stations.

Imaginez un forfait valable toute l’année, pour toutes les stations du département ! Imaginez que ce forfait vous permette aussi bien d’aller skier une journée au Grand Massif en février que de monter en juillet à l’aiguille du Midi !

Enfin, imaginez que ce forfait vous soit facturé 350 euros ! Impossible ne doit pas être helvète, puisque nos voisins l’ont fait avec le Magic Pass. Pour réussir cet incroyable pari, ils sont partis d’un constat : la clientèle locale diminue d’année en année, même au pays du ski.

Comment faire revenir et fidéliser ces amateurs si ce n’est en leur proposant une offre exceptionnelle. Et en Suisse, dans ce pays du consensus, même les stations de ski peuvent se mettre d’accord. Pas sans mal, mais l’accord a été finalement trouvé. Et pas avec deux ou trois petites stations, 30 stations ont accepté dont Crans-Montana, Les Diablerets, Moleson, Zinal…

Une initiative qui a surpris le monde du ski

Le tarif, très bas a été calculé à partir d’un postulat simple : pour amortir un forfait saison il fallait, avant le Magic Pass, skier entre 16 et 24 journées suivant les stations. Or, nos voisins skieurs vont en moyenne une dizaine de fois par an au ski. Et 350€ cela correspond à une moyenne de six forfaits ! Résultat de l’opération, pour la saison dernière, 85 000 forfaits ont été vendus, en prévente. En septembre, les stations avaient ainsi réalisé 43 % de leur chiffre d’affaires pour l’hiver à venir. Une confortable avance de trésorerie !

Faire revenir sur les skis des personnes qui ne venaient plus

Vue de France, l’initiative helvète laisse perplexe les professionnels. Pour beaucoup cela ne créera pas de nouveaux skieurs et entraînera une baisse de rentabilité dommageable pour les stations elles-mêmes. Pourtant, le taux de skieurs locaux en France reste sous les 15 % dans nos régions dites de montagne, et le prix des forfaits demeure un élément clef de cette désaffection. Nos voisins estiment qu’avec cette offre ils vont faire revenir sur les skis des personnes qui ne venaient plus, et qu’ils vont permettre d’augmenter les chiffres d’affaires dans les restaurants, bars et commerces des stations.

En effet, avec un forfait saison, la tentation d’aller skier est plus grande, même si c’est pour deux heures. L’initiative a été renouvelée cette année et semble donner pleine satisfaction aux professionnels et aux skieurs suisses. Pour la France il faudra attendre et espérer !

>> Infos sur www.magicpass.ch  

samedi 2 mars 2019

Les universités suisses sur le podium

La Suisse grimpe à la 3e place mondiale des universités

Grâce, en particulier, à l'EPFZ, la Suisse atteint la troisième place du classement anglais QS. Les écoles hôtelières dominent spectaculairement le palmarès de leur catégorie, avec celle de Lausanne en première position

Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, puis la Suisse. Pour la première fois, le pays se place en 3e position des meilleurs systèmes de hautes écoles dans le monde dans le classement établi par QS World University Ranking, un institut britannique de conseil aux hautes écoles.

Selon l’échelle de Quacqarelli Symonds (QS), qui tient compte de différents indicateurs, l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) se situe dans les dix meilleurs établissements dans 22 domaines, neuf de plus que l’an dernier. La Suisse dépasse ainsi l’Australie et le Canada, a annoncé QS mardi soir.

Avec 235 indicateurs, les Etats-Unis se placent en tête, la Grande-Bretagne est deuxième avec 136 indicateurs. Le classement comprend 48 branches d’étude et évalue plus de 1200 universités de 78 pays.

Le triomphe des écoles hôtelières

Dans deux branches, les hautes écoles helvétiques sont même les meilleures du monde: l’Ecole Hôtelière de Lausanne, l’EHL, est passée du 2e au 1er rang. Au total, quatre établissements suisses se trouvent parmi les dix meilleurs dans le domaine «Hospitality & Leisure Management», plus que tout autre pays.

Outre l’EHL, Les Roches Global Hospitality Education (à Bluche, vers Crans-Montana), le Glion Institute of Higher Education (à Glion, Bulle et Londres) ainsi que la Swiss Hotel Management School (à Caux et Leysin) figurent meilleures écoles du monde en la matière selon QS.
A l'Ecole hôtelière de Lausanne, un reportage photographique de Peter Klaunzer, de l'agence Keystone, en mai 2017. Keystone

Comment est établi le classement?

Le palmarès se base notamment sur des milliers d’évaluations d’experts. D’une part, des académiciens jugent la réputation académique des domaines des différentes hautes écoles. D’autre part, les employeurs évaluent les diplômés.

QS tient également compte de la prestation scientifique, à savoir notamment le nombre de publications ou le nombre d’études citées par d’autres études. Ces critères ont particulièrement contribué cette année au succès des hautes écoles suisses.

De manière générale, le classement de QS est mieux considéré que celui, très médiatisé mais toujours succinct, de Shanghai, qui est publié en été.

Le dernier résultat de Shanghai: L’EPFZ reste dans l’élite des universités mondiales


L’EPFZ tire la Suisse vers le haut

L’autre placement au top mondial revient à l’EPFZ. Elle défend sa position de tête, qu’elle détient depuis plusieurs années, dans le domaine des biosciences. Elle s’améliore dans plusieurs autres domaines et se trouve désormais dans le «top 10» mondial dans treize branches. Ce sont ces progressions en particulier qui ont contribué à faire grimper le système suisse des hautes écoles au 3e rang mondial, explique QS.

Notre interview du nouveau président de l’EPFZ: Joël Mesot: «Si la recherche suisse se trouvait à nouveau déconnectée des réseaux européens, ce serait un désastre»

L’EPFL progresse

L’EPF de Lausanne et l’Université de Zurich se sont également améliorées dans deux, respectivement un domaine et se glissent dans les dix meilleures institutions au monde. Dans le domaine «Computer Science & Information Systems», l’EPFL passe du 18e rang au 8e (l’EPFZ est 9e) et dans le domaine «Engineering – Electrical & Electronic», l’école lausannoise progresse du 16e au 9e rang.

L’Université de Zurich a progressé en médecine dentaire de la 11e position à la 8e. Elle dépasse l’Université de Berne dans ce domaine, qui recule de la 7e à la 9e place.

mercredi 30 janvier 2019

La Suisse attire les talents

https://www.24heures.ch/suisse/La-Suisse-toujours-au-top-pour-attirer-les-talents/story/14747731

Lire la suite...

samedi 26 janvier 2019

Le franc suisse n'est plus une valeur refuge

https://www.letemps.ch/economie/franc-suisse-nest-plus-considere-une-valeur-refuge

Lire la suite...

mercredi 16 janvier 2019

Sujet qui est un marronier éculé, mais toujours amusant

https://www.francebleu.fr/infos/insolite/insolite-un-hotel-construit-a-cheval-sur-la-frontiere-franco-suisse-1547549256

Lire la suite...

vendredi 11 janvier 2019

Un bourre-pif, un

https://www.breizh-info.com/2019/01/10/109385/democratie-suisse-ferrand

Lire la suite...

vendredi 4 janvier 2019

les gesticualtions de JSF

https://www.swissinfo.ch/fre/affaire-joachim-son-forget-_les-fran%C3%A7ais-de-suisse-se-sentent-trahis-par-leur-d%C3%A9put%C3%A9/44656730

Lire la suite...

mercredi 2 janvier 2019

Un RIC-ard sinon rien

On entend des bétises sur la démocratie directe à la Suisse à faire ... jaunir un citron.

En annexe un petit article de Vigousse, le satirique romand .

Lire la suite...

samedi 29 décembre 2018

quand le journaliste a plus d'humour que son lecteur

https://www.laliberte.ch/news-agence/detail/le-journal-le-courrier-opere-un-virage-serre-a-droite/469489

Lire la suite...

lundi 24 décembre 2018

Au milieu d'un tomberau d'aneries jaunatres sur le RIC, la Croix remet l'église au milieu du village

https://www.la-croix.com/Debats/Forum-et-debats/democratie-directe-suisse-nest-pas-quon-croit-2018-12-23-1200991392

Lire la suite...

dimanche 9 décembre 2018

Quand on a pas de gilest jaunes, on a des investisseurs

https://www.lepoint.fr/monde/suisse-les-exiles-fiscaux-ne-reviennent-pas-en-france-08-12-2018-2277542_24.php?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&Echobox=1544270228&fbclid=IwAR0J8t295IovoFCQNgh-ZHOPjvdvBLtgWis7jUz5-GjG-QcT0PQ11d8aTec#xtor=CS1-31-%5BEchobox%5D

Lire la suite...

mardi 4 décembre 2018

Startup nation

https://www.letemps.ch/economie/300-startup-creees-annee-suisse

Lire la suite...

lundi 3 décembre 2018

La gestion des avalanches au patrimoine mondial UNESCO

https://www.20minutes.fr/monde/2384587-20181201-unesco-gestion-danger-avalanches-suisse-inscrite-patrimoine-humanite

Lire la suite...

mardi 27 novembre 2018

Ah que on parle mieux que les frouzes ?

https://www.rts.ch/info/culture/10006191-sur-le-bout-des-langues-les-suisses-parlent-mieux-que-les-francais-.html?fbclid=IwAR0_3Q93h1BQB3Jy8Vc28yPal4OYOJlyH4s5Zn-siYD7fqD-xFEzWKzUfmQ

Lire la suite...

vendredi 2 novembre 2018

Mer Porteuse par Didier Burkhalter ex Conseiller Fédéral

Mer porteuse        Didier Burkhalter

 

Le  personnage principal, que l’on retrouve toujours,  c’est la mer, ses vagues et ses tempêtes.

L’auteur nous conte l’histoire de quelques familles qui, du 19éme au 20ème siècle, vécurent les  abandons, les traversées de l’océan, la guerre avant de retrouver de nouvelles vies pleines d’énergie.

 Un style enjoué ose la recherche systématique  de l’expression drôle,  renforce le détail du récit  par la simple force d’un mot d’une autre provenance. Cela donne une ambiance qui, si elle étonne quelque peu au début, attire et intéresse..

Et au travers des histoires de la peine de mort, des tranchées de la guerre, des mystères de la vie, revient toujours cette merveilleuse vague à qui l’on a confié tous les secrets.


J. David

lundi 29 octobre 2018

la culture du cash n'est pas celle de la fraude

http://la-chronique-agora.com/suisse-societe-sans-cash/

Lire la suite...

- page 1 de 76