Savoir-Partager.SuisseMagazine.com - Bienvenue à tous -

Partager des connaissances et aussi discuter entre amis et nouveaux amis
Nous sommes le Jeu Oct 18, 2018 10:18 pm

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 137 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Fév 11, 2008 1:13 pm 
Hors ligne
The only Fleur !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Sep 16, 2005 1:12 pm
Messages: 14697
Tiens, en parlant de BD, moi jviens de découvrir Aya de Yopougon.
J'ai commandé que le 1 pour voir, mais maintenant jvais directement commander le 2 et le 3.

J'ai adoré. Et jveux connaitre la suite.

Cette BD vous enlève de votre vie quotidienne pour vous transporter en Afrique, en Côte d'Ivoire plus précisemment, dans une ville appelée Yopougon, loin de tout ce que vous connaissez, avec des histoires du quotidien. C'est léger et coloré, chaque page à sa dominante dans les couleurs, on est juste déconnectés, et ça fait du bien.

En plus, dans le bonus ivoirien, à la fin de cette BD, on vous livre en plus du lexique, quelques recettes typiques destinées à pimenter un peu votre quotidien, et à vous apprendre des nouvelles choses car vous avez beau être un pro du net jsuis sure que vous ne connaissez ni la signification et la symbolique du pagne, ni l'art du roulement du tassaba (le tassaba, c'est les fesses, ndlr), ni la recette de la boisson aphrodisiaque au jus de Gingembre appelée aussi "Gnamankoudji", ni la recette de la magique sauce arachide pour faire rentrer votre mari plus vite du bureau et pour le garder à la maison...

Image

Préface de Anna Gavalda :
Allez, coupez le son, refermez votre journal et oubliez un instant les rapports de ces organismes à sigles. Toutes ces boîtes de Pandore qui ne cessent de nous commenter l'Afrique en nous accablant de chiffres affreux, de courbes tristes et de coups d'états à répétition. L'Afrique, ce n'est pas seulement ça, et même, tenez-vous bien, si, si, je vous assure, mais si, puisque je vous le dis, c'est tout le contraire.
L'Afrique, ce sont des jolies filles très malignes qui vont gazer au Ca va chauffer ou au Secouez-vous et se laissent embrasser à l'Hôtel des milles étoilespendant que d'autres s'enferment pour devenir médecins. L'Afrique, ce sont des papas qui s'appellent Hyacinthe et des mamans un peu guerisseuses sur les bords. A Yopougon en Afrique, Côte d'Ivoire, comme partout ailleurs (plus qu'ailleurs ?), on s'engueule, on se réconcilie, on rit, on danse, on cherche une issue à tout ça et on offre du Nescafé aux sexy génitos.
Merci à Marguerite Abouet de se souvenir de son enfance en dêh, oui même ! version originale, et à Clément Oubrerie de dessiner avec tant de grâce le cou des gazelles, la mer et les visages des petits enfants.
Voilà, c'est lu, c'est dit.
Maintenant, je me sens la fesse un peu plate et la vie un peu morne, c'est vrai, mais je me console en me souvenant qu'il y a une suite. Parce qu'à Yopougon, c'est un peu comme le ranch des Ewing : ça bouge beaucoup.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: C'est quoi votre livre ouvert ?
MessagePosté: Lun Mar 31, 2008 10:05 pm 
Hors ligne
The only Fleur !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Sep 16, 2005 1:12 pm
Messages: 14697
Image

Citation:
Athéna a un don de la nature.

Fille adoptive d’une riche famille libanaise, elle part vivre à Londres avec sa famille lorsque la guerre éclate dans leur pays, une guerre dont elle a prédit l’avènement et la gravité. A l’université, elle fait la connaissance de celui qui sera le père de son enfant. Les deux jeunes gens surmontent les difficultés et se marient contre l’avis de leurs familles respectives, mais leur mariage ne résiste pas longtemps aux vicissitudes de la vie moderne.

Devenue mère elle-même, Athéna ne peut s’empêcher de penser à celle qui l’a mise au monde, et part à sa recherche en Roumanie – elle est gitane et s’appelle Lilian. Athéna veut comprendre comment sa mère a pu l’abandonner. Ce qu’elle va découvrir lors de ce voyage changera le cours de sa vie et de celle de son entourage.

Ainsi est née celle qu’on appellera bientôt la sorcière de Portobello qui, au risque de provoquer sa propre perte, mettra ses pouvoirs hors du commun au service des autres.


Citation:
– L’idée de... « La Sorcière », comme dans d’autres livres, c’est d’apprendre à beaucoup parler du visage féminin de Dieu. Je disais avant que… j’ai un visage féminin, mon âme féminine, et l’âme féminine de Dieu, elle est oubliée aussi. Si nous réduisons Dieu au Dieu masculin, à la discipline, à la rigueur, et oublions que par-dessus tout Dieu est amour, Dieu est pardon, la Déesse est la manifestation de nous tous. Dans un mythe grec classique, le monde est créé par Gaïa, par une femme et non par un homme, cela existe dans d’autres cultures où le monde est toujours créé par une femme. Sans aucun doute, il serait réducteur de dire que « La Sorcière… », ou si l’on lit le livre, « La Sorcière de Portobello », parle de l’intolérance, non, ce n’est pas ça. Je crois qu’il y a en ce moment un grand conflit entre les personnes qui nient complètement la possibilité de quelque chose au-dessus d’elles, et celles qui croient ; et parmi les personnes qui croient, il existe un conflit encore plus grave, il y a celles qui veulent simplement se rendre à une manifestation religieuse au sens classique de la religion, et celles qui vont à une manifestation spirituelle, et là, finalement, un choc se produit, tout le monde voulant reporter sa responsabilité sur la religion et oubliant sa responsabilité, tandis que l’être humain présent à ce moment-là est responsable de ce monde. Alors c’est ce côté spirituel qui est le fil conducteur de « La Sorcière de Portobello », ou leurs propres conflits dans la quête de ce côté spirituel, et je crois que c’est le mode central du livre.
-Paulo Coelho -



Alors comment dire...
J'ai adoré ce bouquin qui m'a complètement fascinée, transportée, enlevée, emmenée... C'est une perle de magie, on y découvre Athéna, on la ressent parfois, on l'aime souvent alors qu'elle nous inquiète et on la recherche alors qu'on voudrait la fuir. Elle est envoutante, possède ce don de pouvoir entre autre lire les auras des personnes. Elle est jeune, libre et incroyablement insaisissable. Elle est amour, elle est danse, elle est l'essence même. C'est un livre que je vous conseille vivement, il n'est pas fleur bleue pour un sou, mais délivre des messages essentiels dont la plupart nous font délicatement douter de ce que nous sommes et de notre condition. Athéna insuffle la vie mais engendre la mort. Elle est peu à peu admirée, idôlatrée même par ses pouvoirs naissant de la musique et de la danse mais pas seulement, et puis elle est redoutée, crainte et presque brulée vive comme au Moyen-Age ils brulaient les sorcières.

Au fil de ce livre, ce sont les témoignages des proches d'Athéna qui nous racontent, sa mère adoptive, sa mère biologique, un journaliste, son boss, et d'autres personnes l'ayant croisée, dont voici quelques extraits :

Les gens créent une réalité et ils en sont ensuite les victimes.
Athéna s'est rebellée contre cela - et elle l'a payé très cher
. - Heron Ryan, journaliste -

Athéna m'a utilisée et manipulée, sans la moindre considération pour mes sentiments. elle était ma maîtresse, chargée de transmettre les mystères sacrés, de réveiller la force inconnue que nous possédons tous. quand nous nous aventurons sur cette mer inconnue, nous faisons confiance aveuglément à ceux qui nous guident - croyant qu'ils en savent plus que nous.
- Andrea McCain, actrice de théâtre -

Le grand problème d'Athéna, c'est qu'elle était la femme du XXIIe siècle, alors qu'elle vivait au XXIe - et qu'elle permettait à tous de le voir. l'a-t-elle payé ? sans doute. mais elle aurait payé bien plus cher si elle avait réprimé son exubérance. elle aurait été amère, frustrée, toujours inquiète de "ce que les autres vont penser", disant toujours "laisse-moi résoudre d'abord ces problèmes, ensuite je me consacrerai à mon rêve", se plaignant sans cesse que "les conditions idéales ne se présentent jamais".
- Deidre O'Neill, connue sous le nom d'Edda-


Un très beau livre à lire et à méditer, vraiment.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: C'est quoi votre livre ouvert ?
MessagePosté: Dim Avr 06, 2008 7:04 pm 
Hors ligne
Posteur(se) fou (lle)
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Sep 16, 2005 5:16 pm
Messages: 6281
Localisation: cinq neuf
Image

_________________
Pomme de terre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: C'est quoi votre livre ouvert ?
MessagePosté: Dim Avr 06, 2008 10:16 pm 
Hors ligne
The only Fleur !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Sep 16, 2005 1:12 pm
Messages: 14697
bin racontes !!!
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: C'est quoi votre livre ouvert ?
MessagePosté: Lun Avr 07, 2008 11:12 am 
Hors ligne
A bien démarré et ira loin. On l'attend
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Mar 07, 2008 4:28 pm
Messages: 657
Localisation: Montauroux
Image

je l'ai commencé il y a quelques temps, il faudrait que je m'y remette afin de le terminer.

On fête les trois ans des jumelles, Kelly et Kathy Frawley. Mais le soir même, de retour d'un dîner, les parents des fillettes sont accueillis par la police : leur baby-sitter a perdu connaissance et les petites ont disparu. Kidnappées.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: C'est quoi votre livre ouvert ?
MessagePosté: Sam Mai 24, 2008 8:47 pm 
Hors ligne
Lafleur was here. P'tite Vadrine IS here. Gatien too.
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Sep 16, 2005 5:34 pm
Messages: 12781
Localisation: quelque part en France, je voyage beaucoup... ^^
Image
Citation:
Présentation de l’éditeur
1851. A Cokecuttle, une cité industrielle anglaise, le petit Harold survit péniblement, vivant sous les ponts et ramonant des cheminées. Et pourtant... Harold ignore qu’il est promis à un destin fantastique. Guidé par un génie invisible, il va découvrir un monde peuplé de lutins, d’arbres magiques et de rennes volants. D’extraordinaires voyages l’y attendent. Il est appelé à devenir un personnage que nous connaissons tous très bien : à la longue barbe blanche et au costume rouge éclatant...
Ce petit orphelin est le Père Noël avant qu’il devienne le Père Noël !
Au travers de mille péripéties joyeuses, nous allons assister avec lui à son premier Noël, à sa toute première distribution de cadeaux. Une seconde avant Noël, la question reste posée : le père Noël débutant parviendra-t-il à livrer les jouets aux enfants ? Redonnera-t-il enfin aux hommes le goût de l’impossible et du merveilleux ?


Vous ne vous êtes jamais demandé comment avait été créé le Père Noël ? Quand..?
Ce livre apporte une réponse à cette question.
Je n'en suis qu'au début, donc je ne peux qu'en parler brièvement, mais ça y est je crois que j'ai déjà accroché.
Ah pis un truc que j'aime beaucoup : l'auteur s'adresse souvent à son lecteur. J'ai l'impression qu'on est en train de me lire une histoire, ça n'est pas désagréable :wink:

EDIT Ai fini le livre, 300 pages en un week-end, ça faisait longtemps que je ne l'avais pas fait. J'ai bien accroché, ptêt pas tout au début, mais par contre jusqu'à la dernière page.
Je sais maintenant comment ont été créés les cadeaux de noël et pourquoi ça s'appelle comme ça, pourquoi on met un sapin illuminé dans la maison, comment il fait pour tout livrer en une nuit, comment il sait où sont les maisons où il y a des enfants (sages)...
Et surtout je sais qui est le père Noël et comment il est apparu sur Terre.
Je sais aussi que j'ai aimé rêver ce week-end.

En espérant que ça donnera envie à certains...

_________________
La vie est comme un arc-en-ciel : il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs.
A Ramaiya


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: C'est quoi votre livre ouvert ?
MessagePosté: Mar Juin 10, 2008 10:29 pm 
Hors ligne
The only Fleur !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Sep 16, 2005 1:12 pm
Messages: 14697
Image

Le résumé dit, je cite :
Citation:
Vous vous sentez inférieure aux autres. Vous êtes complexée. Les critiques ou les reproches vous affectent profondément. Vous évitez votre reflet dans le miroir. Et surtout, vous avez le sentiment de donner toujours plus à votre partenaire, sans recevoir assez d'amour en retour : 'Je ne souffrirai plus par amour' est un livre fait pour vous.


Alors j'avais pas envie de l'acheter, vraiment pas.

Et puis, comme j'aime bien Lucia Etxebarria, sur le coup, jme suis fait violence, je l'ai acheté.

au départ, y'a un test pour savoir si ce livre est fait pour vous (car ce livre s'adresse à tous, hommes, femmes, hétéros, homos, bi, transexuels....)
Et les résultats pour moi ont été :
Citation:
Tu peux survivre sans ce livre, mais il est préférable que tu le lises quand même. Conseil d'amie


Jm'en sors plutôt bien..

Alors je le commence, parce que j'ai un peu de temps devant moi, hop.
Et puis je rentre vraiment dedans, pire, je ne décroche pas.

Alors vous dire clairement de quoi ça parle, c'est pas possible, car quand j'aime quelquechose je n'ai pas l'esprit de synthèse. Mais, pour vous éclairer, ne vous fiez pas du tout au résumé, ce livre n'est pas une sorte de méga article qui donne des conseils sur vous, votre vie, vos tourments.. Non. enfin, si... mais tellement subtilement... Mais attention, ce livre n'est pas un livre sur le développement personnel, non, surtout pas comme de ceux qui fleurissent partout en ce moment, parce que Lucia Etxebarria est humble et n'est ni donneuse de leçon ni apprenti-psy.

Lucia Etxebarria tort le cou aux idées reçues, à tout ce qui fait nos opinions, la société dans laquelle nous vivons, les stéréotypes de l'amour, du sexe, de l'éducation, de notre profession, de la réussite, de l'argent, de la télé, des médicaments utilisés en psy.... bref, elle nous ouvre gentiment les yeux, je dis gentiment, car elle est douce dans son style, pas attaquante alors qu'elle pourrait l'être, pas corrosive, juste humaine et profondément sincère. C'est au coeur de certaines de ses anecdoctes personnelles qu'on se découvre, nous, toi, lui, elle, vous. Et elle fait fort. Lucia Etxebarria, dans ce bouquin, est notre grande soeur à nous tous, une amie.

Voici juste un aperçu des sujets qu'elle traite :

- La dépendance émotionnelle
- La recherche du père perdu
- Les surs d'eux, les évitants, les anxieux
- La maltraitance psychologique
- 10 signes pour identifier le ou la partenaire qui ne te convient pas
- 10 commandements pour une relation à peu près heureuse
- Comment renforcer l'estime de soi
- Ton corps t'appartient, aime-le, ne le torture pas
- Ne tombe pas dans le piège de la réussite
- Le labyrinthe du perfectionnisme
- Coucher n'est pas une obligation
- Garde ton libre arbitre, méfie-toi du principe d'autorité
- L'argent ne fait pas le bonheur...ni le bonheur d'argent
- Se sentir bien
- La télévision comme prescription de comportements
- la vraie vie est ailleurs


En fait, ce livre sert, selon moi, à nous éclairer, à nous remettre en question sur ce qu'on vit et comment on le vit. Sur nos perceptions, sur nos malaises aussi.
Comme elle le signale au tout début de cet ouvrage, il s'agit d'un "livre aspirine", elle ne nous garantie donc pas la guérison de nos mal-être quel qu'il soit, car ce n'est pas son registre, elle n'est ni médecin, ni psychiatre, elle, elle est auteur.


Un seul bémol, cependant...
C'est qu'elle développe le côté amour dans la première partie, amour comme relation avec son ou sa partenaire, et puis jtrouve qu'ensuite dans la seconde partie, elle part un peu en vrille en exposant des problématiques d'ordre plus généralisées et plus diversifiées : société, mode, pub, psy, sexe, télé.. Bref, il peut arriver à un moment qu'on ne sache plus du tout de quoi il est question par rapport au thème initial. Mais en fait la logique c'est que tout ce qui est général et prescrit par la société-moeurs-coutumes fait découler notre propre relation aux autres et à notre partenaire.. En fait on se demande si nous (consommateurs dans cette société) ne réagissons pas de telles manières ou de telles autres parce que tout est ancré dans notre histoire collective en plus de notre propre histoire-mémoire-inconscience...Et encore, jvous épargne vraiment toutes les questions qu'on peut se poser en lisant ce livre..


Bon, jvous l'avais dis que je sais pas faire simple quand j'aime, jpeux pas résumer, mais vraiment, lisez-le. Il se lit très vite, il est très fluide, et très franchement, il vous bousculera.
:dirigent)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: C'est quoi votre livre ouvert ?
MessagePosté: Mer Déc 03, 2008 10:45 pm 
Hors ligne
The only Fleur !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Sep 16, 2005 1:12 pm
Messages: 14697
Image

Une histoire triste pourtant bourée de vie, de sentiments, de poésie, de secrets d'enfance, un conte où le merveilleux et l'imaginaire sont là, présents comme dans un rêve.

Et ce livre est un rêve. Si, si... Si.... je vous le dis....

L'histoire en bref, je vous laisse le résumé car moi je ne sais pas bien résumer :
Edimbourg 1874.
Jack naît le jour le plus froid du monde et son coeur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à l'accouchement parvient à sauver le nourisson en remplaçant le coeur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d'éviter toute charge émotionnelle: pas de colère donc, et surtout, pas d'état amoureux. Mais le regard de braise d'une petite chanteuse de rue mettra le coeur de fortune de notre héros à rude épreuve : prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le ménera des lochs écossais jusqu'aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l'amour comme sa cruauté.



Ce petit livre se dévore d'une traîte.

L'écriture de Mathias Malzieu est fluide et vole de ses frêles mais magnifiques ailes. Ce qu'on y lit est sucré, complètement décalé, l'on se sent dans un monde de poupées articulées, de pantins amoureux et d'horloges faiseuses de rêves. Un monde où il y a des bocaux de larmes, où un pigeon voyageur est le messager. Un univers à part, loin d'ici, où se croisent l'émotion avide et assoiffée de notre jeune ami Jack pour le coeur de son ardente petite danseuse. On se souvient de quelques tumultes de l'amour, on a encore plus envie d'aimer. Et puis on a envie aussi de partir le coeur gonflé de détermination, retrouver l'être tant aimé.

C'est un conte, qu'on a envie de lire à un enfant pour qu'il fasse de beaux rêves, car il se dégage une force de poésie, d'intensité et de plein de vie. Parler des sentiments amoureux aussi joliment et aussi poétiquement c'est un réel cadeau de lecture que nous fait Mathias Malzieu. J'ai vraiment aimé l'étrangeté des personnages et des situations, l'impression qu'en lisant ce livre nous rêvons tout éveillé. Et ça fait du bien, tu sais...

Coup de coeur aussi pour l'Epilogue triste, joli, un brin désuèt et où se mêlent, sans qu'on s'en aperçoive, quelques larmes aux yeux d'avoir à déjà quitter ce monde enchanteur et décalé.

Il nous reste comme une petite mélodie dans la tête, celle sortie d'une petite boite à musique, toute petite mais si précieuse.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: C'est quoi votre livre ouvert ?
MessagePosté: Jeu Déc 04, 2008 8:38 am 
Hors ligne
Lafleur was here. P'tite Vadrine IS here. Gatien too.
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Sep 16, 2005 5:34 pm
Messages: 12781
Localisation: quelque part en France, je voyage beaucoup... ^^
Moi j'ai acheté ce livre là !
http://www.cathysbook.fr/

C'est très très prenant... Je vous laisse découvrir en allant sur le site.
(bande-annonce du livre (si si !!) : http://www.cathysbook.fr/video.html)

_________________
La vie est comme un arc-en-ciel : il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs.
A Ramaiya


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: C'est quoi votre livre ouvert ?
MessagePosté: Sam Déc 06, 2008 11:30 am 
Hors ligne
The only Fleur !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Sep 16, 2005 1:12 pm
Messages: 14697
Image
Alors j'ai terminé ce recueil de nouvelles cette nuit.
En fait y'a 17 nouvelles.
Sur les 17, y'en a 6 que j'ai vraiment aimé
3 que j'ai juste feuilleté car je n'accrochais pas
2 qui m'ont fait rigoler, mais vraiment, dans le vrai sensdu terme, je riais comme ça :lol:
et a peu près le reste où je me suis dit " il a écrit ça parce qu'il avait besoin de fric c'est tout"
Donc globalement assez déçue en fait
Et moi déçue par Werber c'est assez rare.
Je pense sincèrement qu'il est vraiment doué pour écrire des romans, des gros, avec une histoire fascinante qui jaillit quand on ouvre le bouquin, que des nouvelles rapides et plus simples. Les fins de chaque nouvelle m'ont souvent déçue. Dans son avant-propos il dit à un moment:"Les histoires courtes me semblent une forme de littérature du futur pour une simple raison : les gens sont de plus en plus pressés. Plutôt qu'un grand et long périple, chaque nouvelle est une petite promenade exotique".... jpréfère vraiment m'évader avec ces longs et grands périples.

Mais bon, pour vous les citer, j'ai vraiment aimé :
"Et l'on pendra tous les pollueurs" (très cash au début, mais la fin est très cool)
"Intermède la vérité est dans le doigt" (ou les différentes variantes modernes de "quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt")
"question de respect" (ou l'image que l'on donne aux autres et ce qu'on est vraiment,avec une bonne dose d'humour)
"le sexe des fleurs",(super poétique, une des plus courtes, une des plus belles)
"Anti-proverbe" (très très drôle),
"Un amour en Atlantide" (une petite merveille)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: C'est quoi votre livre ouvert ?
MessagePosté: Sam Déc 06, 2008 2:23 pm 
Hors ligne
Posteur(se) fou (lle)
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Sep 16, 2005 5:39 pm
Messages: 8900
Relu les 4 tomes du "Combat ordinaire" de Manu Larcenet.

Image
Image
Image
Image

P...taainnn, qu'est-ce que j'aime Larcenet. Quand il ne frappe pas dans la rate (qui se dilate), il me frappe direct au coeur.
Tout se mange dans le Manu, rien à jeter.

_________________
Une couille dans le potage, c'est une erreur. Deux couilles dans le potage, c'est une recette.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: C'est quoi votre livre ouvert ?
MessagePosté: Dim Déc 14, 2008 1:49 am 
Hors ligne
The only Fleur !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Sep 16, 2005 1:12 pm
Messages: 14697
En cours, le dernier Le Clézio :

Image

Belle introduction de l'auteur :

Citation:
Je connais la faim, je l'ai ressentie. Enfant, à la fin de la guerre, je suis avec ceux qui courent sur la route à côté des camions des Américains, je tends mes mains pour attraper les barrettes de chewing-gum, le chocolat, les paquets de pain que les soldats lancent à la volée. Enfant, j'ai une telle soif de gras que je bois l'huile des boîtes de sardines, je lèche avec délices la cuiller d'huile de foie de morue que ma grand-mère me donne pour me fortifier. J'ai un tel besoin de sel que je mange à pleines mains les cristaux de sel gris dans le bocal, à la cuisine.

Enfant, j'ai goûté pour la première fois au pain blanc. Ce n'est pas la miche du boulanger — ce pain-là, gris plutôt que bis, fait avec de la farine avariée et de la sciure de bois, a failli me tuer quand j'avais trois ans. C'est un pain carré, fait au moule avec de la farine de force, léger, odorant, à la mie aussi blanche que le papier sur lequel j'écris. Et à l'écrire, je sens l'eau à ma bouche, comme si le temps n'était pas passé et que j'étais directement relié à ma petite enfance. La tranche de pain fondant, nuageux, que j'enfonce dans ma bouche et à peine avalée j'en demande encore, encore, et si ma grand-mère ne le rangeait pas dans son armoire fermée à clef, je pourrais le finir en un instant, jusqu'à en être malade. Sans doute rien ne m'a pareillement satisfait, je n'ai rien goûté depuis qui a comblé à ce point ma faim, qui m'a à ce point rassasié.

Je mange le Spam américain. Longtemps après, je garde les boîtes de métal ouvertes à la clef, pour en faire des navires de guerre que je peins soigneusement en gris. La pâte rose qu'elles contiennent, frangée de gélatine, au goût légèrement savonneux, me remplit de bonheur. Son odeur de viande fraîche, la fine pellicule de graisse que le pâté laisse sur ma langue, qui tapisse le fond de ma gorge. Plus tard, pour les autres, pour ceux qui n'ont pas connu la faim, ce pâté doit être synonyme d'horreur, de nourriture pour les pauvres. Je l'ai retrouvé vingt-cinq ans plus tard au Mexique, au Belize, dans les boutiques de Chetumal, de Felipe Carrillo Puerto, d'Orange Walk. Cela s'appelle là-bas carne del diablo, viande du diable. Le même Spam dans sa boîte bleue ornée d'une image qui montre le pâté en tranches sur une feuille de salade.

Le lait Carnation aussi. Sans doute distribué dans les centres de la Croix-Rouge, de grandes boîtes cylindriques décorées de l'œillet carmin. Longtemps, pour moi, c'est la douceur même, la douceur et la richesse. Je puise la poudre blanche à pleines cuillerées que je lèche, à m'en étouffer. Là aussi, je puis parler de bonheur. Aucune crème, aucun gâteau, aucun dessert par la suite ne m'aura rendu plus heureux. C'est chaud, compact, à peine salé, cela crisse contre mes dents et les gencives, coule en liquide épais dans ma gorge.

Cette faim est en moi. Je ne peux pas l'oublier. Elle met une lumière aiguë qui m'empêche d'oublier mon enfance. Sans elle, sans doute n'aurais-je pas gardé mémoire de ce temps, de ces années si longues, à manquer de tout. Être heureux, c'est n'avoir pas à se souvenir. Ai-je été malheureux ? Je ne sais pas. Simplement je me souviens un jour de m'être réveillé, de connaître enfin l'émerveillement des sensations rassasiées. Ce pain trop blanc, trop doux, qui sent trop bon, cette huile de poisson qui coule dans ma gorge, ces cristaux de gros sel, ces cuillerées de lait en poudre qui forment une pâte au fond de ma bouche, contre ma langue, c'est quand je commence à vivre.

Je sors des années grises, j'entre dans la lumière. Je suis libre. J'existe.

C'est d'une autre faim qu'il sera question dans l'histoire qui va suivre.


Pour le moment je suis complètement sous le charme de son écriture, l'histoire me touche vraiment. Jvous en dirais plus quand je l'aurais terminé :-)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: C'est quoi votre livre ouvert ?
MessagePosté: Dim Déc 21, 2008 10:47 pm 
Hors ligne
The only Fleur !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Sep 16, 2005 1:12 pm
Messages: 14697
Une de mes filles a emprunté ce livre à la bibli :

Image

La grande histoire de Siam, éléphant d'Asie.

Je lui ai lu cette histoire très belle si bien racontée avec des superbes dessins, et je peux vous garantir qu'elle ne vous laissera pas indemne, même si vous n'êtes plus un enfant.

C'est une histoire triste et vraie, l'histoire de Siam, l'éléphant.

ici il en parle mieux que moi

C'est par sa mort que le récit commence, et puis on y découvre ce qu'à vécu cet éléphant. Et puis on s'attache et puis on est triste de refermer le livre et puis l'enfant qui est à votre côté l'est aussi triste.

Pour votre information, Siam est exposé au Muséum d'histoire Naturelle à la Grande galerie de l'Evolution à Paris, il a été naturalisé

On a bien sur envie d'aller le voir surtout une fois qu'on connait son histoire, et puis on hésite, on ne sait pas si d'aller le voir en vrai alors qu'il est mort mais pourtant debout, ne va pas rendre son enfant encore plus triste, alors que votre enfant aimerait aller le voir...
Siam
Image

Citation:
Siam naît en Inde en 1945 et commence sa carrière comme éléphant de travail dans des exploitations forestières. Comme nombre de ses congénères, il est dressé pour aider l’homme en tirant et en poussant les arbres. En juin 1965, Siam arrive de Calcutta après avoir été racheté sur photo par le cirque national suisse, le cirque Knie. Son dresseur, Ruppert Bermmel, se souvient de son allure malingre et des soins apportés par les gens du cirque pour lui « refaire une santé ». Son dressage commence alors, mais il faut lui désapprendre le travail pour lui enseigner le jeu et les numéros de cirque. Son apprentissage dure un an, les ordres sont donnés en Indien (sa langue maternelle) et en anglais. Siam s’avère très doué, il apprend vite et n’a peur de rien, son dresseur dit de lui : « d’un éléphant de travail, nous avons fait un artiste ». Il visite l’Europe (l’Allemagne, l’Autriche, la Suède, l’Angleterre et la France) et enthousiasme les spectateurs. Sa taille imposante étonne, notamment ses défenses immenses, surprenantes pour un éléphant d’Asie.

Siam prend ses quartiers au Parc zoologique de Paris où il va faire le bonheur des enfants. Sa taille et son poids impressionnants (plus de 3 m au garrot, poids entre 6 et 7 tonnes) et ses défenses hors du commun attireront un public de plus en plus nombreux.
Ses soigneurs reconnaissent volontiers que cet éléphant a une « sacrée personnalité » et que c'est même un « sacré blagueur ». Ainsi, Siam n'hésite pas à assaillir le boulanger de projectiles divers à son arrivée matinale et ce, jusqu'à qu'il lui jette un morceau de pain. De même, il « chipe » de temps en temps les seaux de nourriture et les écrase comme des crêpes en prenant soin de les rendre après à ses soigneurs. En 1997, Siam décède à l'âge de 33 ans - âge très avancé pour son espèce.


Image

Citation:
Utilisé à charrier du bois, célébré lors de somptueuses fêtes en Inde, enlevé à sa terre pour travailler dans un cirque européen, héros d'un jour pour le cinéma, vedette du zoo puis du Muséum... Siam a tout connu. Sa vie hors du commun est une grande histoire qui nous parle des hommes et des éléphants.

Ce somptueux album au format plus que généreux raconte la vie de l'éléphant Siam, l'éléphant d'Asie présenté dans la Grande Galerie de l'Evolution du Museum d'Histoire Naturelle de Paris.

Le parcours géographique que fut sa vie, relaté à rebours, raconte cinquante ans d'histoire.

Parti de Calcutta, le pachiderme rejoint l'Europe en bateau après avoir été choisi sur un marché indien d'animaux sauvages, où il avait connu le rude travail en forêt, les braconniers et le faste des célébrations religieuses. L'aventure se poursuivit entre Suisse et France avec les spectacles de cirque et une apparition au cinéma jusqu'à l'installation au zoo de Vincennes.

Dans cet album, c'est justement le soigneur de Siam, André Boitard, qui, à sa mort, lui rend hommage en racontant avec émotion son histoire, remontant dans le temps pour retracer l'itinéraire de l'éléphant dont il a pris soin pendant plus de trente ans.

Touchante destinée, vraie et extraordinaire, narrée simplement par la plume sobre du journaliste Daniel Conrod, sublimée par le pinceau de François Place. Ses aquarelles raffinées, précises et précieuses complètent magistralement l'écriture, s'accordent à l'esprit de cet album entre récit et documentaire.

Un vrai grand beau livre.

Pour la petite histoire : Journaliste pour Télérama, Daniel Conrod signe en 2000 un long article sur la vie de Siam, après une enquête minutieuse. Il est ensuite contacté par Alain Serres - fondateur des éditions Rue du Monde - pour adapter le récit de ses recherches en livre pour enfants. L'album Siam paraît en 2002.

http://lisezjeunesse.canalblog.com/arch ... 81697.html


Bref, je vous le disais : en lisant son histoire racontée par son soigneur pendant plus de 30 ans, son soigneur qui s'était tant attaché à Siam, vous n'en sortirez pas indemne, et votre enfant jvous raconte même pas.
Mais c'est vraiment un très beau livre, émouvant.

Et il me semble que ce sont les histoires qui touchent qu'on n'oublie jamais.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: C'est quoi votre livre ouvert ?
MessagePosté: Mer Sep 09, 2009 10:47 pm 
Hors ligne
The only Fleur !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Sep 16, 2005 1:12 pm
Messages: 14697
Depuis décembre 2008, j'ai lu la saga Twilight très bien écrit, l'Oracle della Luna tellement puissant et mémorable, pleins d'autres que j'ai zappé, et là jvais lire Yonder de Siri Hustvedt


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: C'est quoi votre livre ouvert ?
MessagePosté: Ven Nov 11, 2011 6:42 pm 
Hors ligne
The only Fleur !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Sep 16, 2005 1:12 pm
Messages: 14697
je me suis acheté ALEPH de Paulo Coelho, il est sur la table du salon depuis 2 semaines et je ne l'ai pas encore ouvert. C'est fou ça.....


Fichiers joints:
Paulo-Coelho---Aleph.jpg
Paulo-Coelho---Aleph.jpg [ 7.4 Ko | Vu 2562 fois ]
Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 137 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 6, 7, 8, 9, 10  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com & phpBB.biz